À LA UNE ACTUALITÉ POLITIQUE — 13 septembre 2019

A quelques jours du Giga meeting de l’opposition ivoirienne, une importante conférence de presse conjointe entre le FPI-EDS représentés par Koné BOUBAKAR et le PDCI- CDRP représentés par Brahima DIABAGATE s’est tenue le mardi 10 septembre au siège du PDCI-RDA en présence de plusieurs invités et d’un parterre de journalistes nationaux et internationaux.

La solennité de l’événement du jour a mobilisé les ivoiriens venus nombreux pour écouter les co-présidents du comité d’organisation du Giga meeting prévu ce samedi.

Initialement prévu au stade Champroux de Marcory, le grand rassemblement des deux poids lourds de la scène politique ivoirienne aura effectivement lieu au parc des sports de Treichville selon une note de la commission chargée de l’organisation du meeting parvenue aux organes de presse dans la soirée du mardi 10 septembre.

 En effet, la conférence de presse conjointe FPI/ PDCI a été le lieu de réaffirmer que le rassemblement des partis politiques de l’opposition autour de la plateforme non idéologique du président Henri Konan BEDIE est une réalité et n’exclut aucun parti politique ou mouvement politique aux dires de Brahima DIABAGATE secrétaire exécutif chargé de la jeunesse du PDCI-RDA et co-président du comité d’organisation du Giga meeting de l’opposition ivoirienne. Avant de confirmer que les mouvements politiques proches de SORO Guillaume occupent des responsabilités au sein des différentes commissions devant travailler pour la réussite de cet historique meeting qui scellera un nouveau départ dans la vie des formations politiques engagées pour la paix et la réconciliation nationale d’une part et pour des élections justes, crédibles et démocratiques en 2020.

 En réalité, aux sons de la réconciliation et de la paix, les démocrates ivoiriens tenteront de relever numériquement le défi de la mobilisation afin de confirmer le poids majeur de l’opposition ivoirienne qui reste paradoxalement marginalisée par le régime d’Abidjan face aux questions sociétales tenant à la paix, la réconciliation et surtout au processus électoral en Côte d’Ivoire.

Par ailleurs, le co-président Brahima DIABAGATE a profité de l’occasion pour briser tout rêve d’AFFI N’Guessan, président autoproclamé du FPI désireux de compter dans la plateforme non idéologique.  Selon le conférencier du PDCI-RDA « la question AFFI est terminée et derrière nous. Nous (PDCI-RDA) ne reconnaissons que Laurent GBAGBO comme président du FPI et Assoa ADOU comme le Secrétaire Général du FPI » ; En d’autres termes, le PDCI-RDA dirigé par le président Henri Konan BEDIE ne reconnait pas AFFI N’Guessan comme président du FPI et ne peut donc prendre place au sein de la Coalition pour la Démocratie la Réconciliation et la Paix (CDRP).

Pour Koné BOUBAKAR, les questions de rapprochement et de ralliement entre les ivoiriens pour le salut de la république sont plus importantes et fondamentales que les épiphénomènes qui secouent la vie de certains partis politiques. Pour dire que, le plus essentiel est l’appel au rassemblement des ivoiriens pour triompher du régime d’Abidjan qui n’a que travailler à diviser les ivoiriens et à appauvrir davantage la Côte d’Ivoire.

Pas autorisés à déballer la question de la réconciliation nationale dans ses moindres détails en raison de leur qualité technique de présidents du comité d’organisation, les conférenciers du jour ont invité les démocrates ivoiriens à se mobiliser le samedi prochain pour être éclairés sur l’épineuse question. Aussi, pour relever le défi de la démonstration populaire de l’opposition ivoirienne. Car, le FPI et le PDCI sont de grands partis comptant des milliers d’ivoiriens.

Inaccessible pour des travaux de réfection, le stade Champroux de Marcory ne pourra abriter la grande messe de l’opposition qui entend prôner la réconciliation nationale, la paix et des conditions crédibles et démocratiques pour les élections de 2020.   

Le régime d’Abidjan, soutenu insidieusement par AFFI N’Guessan et ses camarades, n’entend toujours pas démocratiser le processus électoral en Côte d’Ivoire et l’opposition significative conduite par le FPI et le PDCI-RDA annonce déjà la fin de règne du pouvoir d’Alassane OUATTARA, fébrile face au rassemblement de l’opposition ivoirienne et de l’appel à la réforme de la CEI ainsi que de la démocratisation du processus électoral de 2020.

Toutefois,  des partis politiques comme le FPI d’AFFI N’Guessan et une certaine société civile fabriquée par les pontes du régime d’Abidjan continuent d’œuvrer contre les intérêts du peuple ivoirien en s’adonnant à saper toutes les initiatives et les actions démocratiques portées par le FPI de Laurent GBAGBO et le PDCI-RDA de Konan BEDIE.

Si AFFI N’Guessan a été démasqué et cloué au pilori ce mardi, il n’en demeure pas moins qu’il reste attaché à sa logique de ‘’casser la lutte’’ en caressant le rêve de maintenir ses privilèges dus à son rang de chef de fil de l’opposition de Ouattara mais surtout de continuer à donner vie à sa haine et sa vengeance contre ses ex camarades qui l’ont exclu du parti à la rose au congrès de Mama en 2015.  

La nouvelle dynamique dans la vie politique ivoirienne due à la libération de Laurent GBAGBO et de Charles Blé GOUDE, continue de redistribuer les cartes en opposant les démocrates assoiffés de liberté et de la réconciliation nationale contre des ivoiriens foulant au pied les principes de la démocratie, de l’alternance politique et de la construction d’une nation moderne avec une croissance économique partagée et inclusive.

Renié par le PDCI-RDA et persona non grata dans la plateforme non idéologique de Konan BEDIE, AFFI N’Guessan a-t-il encore du crédit dans le marigot politique ivoirien ?

  Adingra OSSEI

Tous, ce samedi au parc des sports à TREICHVILLE !

L’image contient peut-être : 1 personne, debout, marche, chaussures, lunettes_soleil, enfant et plein air
MARIE ODETTE LOROUGNON-GNABRY

« Il fallait que la Côte d’Ivoire se retrouve. Au moment où la Côte d’Ivoire est en train de nous échapper, il fallait que les fils et les filles du pays se retrouvent. Nous saluons les mains tendues, de l’aîné Bedié et de son petit frère Gbagbo. Une Côte d’Ivoire où le sang a coulé n’est pas la Côte d’Ivoire que le premier Président Houphouet Boigny a laissée.

SANS DISTINCTION !

Qu’on soit du nord, de l’ouest du centre, du sud, de l’est nous avons tous compris que nous devons nous UNIR. À un moment donné il faut s’arrêter et regarder véritablement ce qui se passe et ce qu’il faut faire. C’est bien ce que les présidents Bedié et Gbagbo ont compris. Nous saluons encore le président Bedié qui a laissé son ego et qui est allé voir son petit frère pour qu’ensemble on sauve la Côte d’Ivoire. Seuls ces deux enfants du pays peuvent sauver la Côte d’Ivoire.

ADIEU LA BELLIGERANCE

Nous sommes là pour vous appeler à une forte mobilisation ce 14 septembre 2019. À partir de ce meeting, beaucoup d’yeux peuvent changer en regardant la Côte d’Ivoire. Si nous restons dans la belligérance, je vous le dis, en vérité en vérité, nous allons perdre la Côte d’Ivoire. La réconciliation est donc bienvenue entre nous FPI et PDCI.

LA BATAILLE DES COULEURS

Ce samedi le bleu-Blanc-Rose couleur du FPI et le vert- Blanc couleur du PDCI doivent se faire sentir, l’un ou l’autre dominera mais nous avons le blanc en commun. C’est donc ensemble que nous allons dominer la Côte d’Ivoire. La Côte d’Ivoire nous appelle ! Notre identité demande qu’on la sauve. Notre nationalité demande qu’on la sauve. Tous, ce samedi au parc des sports à TREICHVILLE ! »

MARIE ODETTE LOROUGNON-GNABRY (MODEL) au siège du PDCI Plateau

GALA KOLÉBI

COMMUNIQUÉ DE LA PRÉSIDENCE DU RACI

Le président du RACI, le député Kanigui Mamadou Soro convoque
les membres du RACI ci-dessous cités à un important meeting de l’opposition ivoirienne le SAMEDI 14 SEPTEMBRE 2019 à partir de 10 H précises à Abidjan au palais des sports de TREICHVILLE . Ce sont :
– Les membres du directoire ,
– Le secrétariat général ,
– Les élus du parti,
– Les membres du conseil consultatif du RACI,
– l’inspection générale du parti,
– Les membres du conseil de l’ordre du parti,
– Les membres du cabinet du président,
– Les coordinateurs territoriaux du parti,
– Les membres des commissions techniques,
– Les bureaux nationaux des structures spécialisées ainsi que leurs différentes représentations.

COMPTE TENU DE L’IMPORTANCE DE CE MEETING LA PRÉSENCE DE TOUS EST IMPÉRATIVE.
Le président Soro Kanigui Mamadou invite par ailleurs les populations ivoiriennes à se mobiliser massivement au palais des sports de TREICHVILLE pour soutenir l’union et la réconciliation nationale.

FAIT À ABIDJAN LE MERCREDI 11 SEPTEMBRE 2019

LE PRÉSIDENT DU RACI

LE DÉPUTÉ Kanigui Mamadou Soro

IVOIROIS.COM

Share

About Author

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *