À LA UNE ECONOMIE — 23 juin 2018

L’Allemagne ravit à la France le statut de premier fournisseur européen du continent africain.

La France a perdu son statut de premier fournisseur européen du continent africain au profit de l’Allemagne en 2017, selon une étude de l’assureur-crédit Coface.

Les parts de marché à l’exportation de l’Hexagone en Afrique ont été divisées par deux depuis 2000, passant de 11 % à 5,5 % en 2017 même si la balance commerciale reste excédentaire sur cette période (sauf en 2008 et 2012, lorsque les prix du pétrole ont atteint des hauts historiques), a précisé l’étude rendue publique par le site d’information Entreprendre.fr.

La baisse des performances de la France à l’export en Afrique, s’inscrit dans un mouvement plus global de perte de vitesse des exportations françaises dans le commerce mondial, qui sont passées de 4,7 % de parts de marché en 2001 à 3 % en 2017.

Coface note dans ce cadre que l’Italie, le Royaume-Uni et les Etats-Unis ont aussi vu leurs parts de marché à l’export, baisser sur le continent, tandis que la Chine affiche une hausse fulgurante de ses parts de marché à l’export en Afrique (de 3 % en 2001 à près de 18 % en 2017), suivie par l’Inde, la Turquie et l’Espagne.

A l’exception du secteur de l’aéronautique, où les parts de marché françaises ont atteint 33 % en 2017 contre 12 % en 2001, le poids des ventes françaises en Afrique, recule dans tous les secteurs clefs à l’exportation.

En ce qui concerne les machines, les parts de marché de la France ont été divisées par deux entre 2001 (12 %) et 2017 (6 %).

Leader dans le domaine des exportations des appareils électriques et électroniques sur le continent jusqu’en 2006, la France a vu ses parts de marché dans ce segment reculer à 3 % en 2017 contre 16% en 2001.

Dans l’industrie pharmaceutique, les parts de marché françaises à l’exportation sont passées de 33 % en 2001 à 19 % en 2017.

Pour ce qui est de l’automobile, la France a perdu 4 rangs en Afrique, passant de la 3è position en 2001 à la 7è position en 2017, en raison de la rude concurrence de la Chine et de l’Inde et de la montée d’autres pays européens, comme la Roumanie ou l’Espagne.

Agence Ecofin

Share

About Author

(0) Readers Comments

Comments are closed.