À LA UNE ACTUALITÉ POLITIQUE — 17 août 2018
L’avant-projet de loi sur la réconciliation nationale en Côte d’Ivoire initié depuis le 15 novembre 2015, a été passé au crible par le Forum des organisations de la société civile ivoirienne (Forsci) à l’occasion d’un atelier de validation qu’a abrité Abidjan.
C’est ce que rapporte L’Infodrome.

L’objectif, précise le site d’information, est de permettre aux organisations de la société civile, aux ONG, aux partis politiques, et à l’ensemble des participants d’apporter leurs observations, critiques et contributions sur l’avant-projet de proposition de loi.

Côte d’Ivoire : vers une loi sur la réconciliation nationale

La présidente du forum, Pulchérie Gbalet (photo), qui souligne que « la réconciliation ne se limite pas à la libération des prisonniers », en appelle à la convocation d’une assemblée constituante « avant les élections de 2020 ».

Cet atelier intervient dans un contexte marqué par l’amnistie accordée à l’ancienne première dame du pays, Simone Gbagbo, qui lui a permis de recouvrer la liberté. Une libération perçue comme un effort dans le cadre du processus ivoirien de réconciliation.

agenceecofin.com

Share

About Author

(0) Readers Comments

Comments are closed.