À LA UNE ACTUALITÉ POLITIQUE — 14 mai 2019

La fébrilité a gagné les rangs des forces de sécurité en Côte D’Ivoire. QUELLES SONT LES RAISONS DE CETTE ALERTE MAXIMALE?

Le message de mise en alerte de l’ensemble des troupes du 09 mai indique des rumeurs persistantes de velléité d’attaques armées aux frontières nord de la Côte D’Ivoire. La période de mise en alerte s’étend du dimanche 12 mai au lundi 03 juin 2019.

Il est offficiellement question d’attaques djihadistes selon ce que laisse comprendre le message ci-dessous.

Les autorités ivoiriennes ont sans doute eu vent de ce qui se trame au sahel, surtout avec la présence du nouvel ivoirien Blaise Compaoré, avec les recurrentes attaques terroristes au Burkina Faso et au Mali.




L’opération de libération d’otages au Burkina Faso confirme l’émergence de groupes armés extrêmement dangereux au Sahel


Cette opération confirme ce que les américains savaient depuis 2017 et plus précisément depuis la très sanglante embuscade de Tongo Tongo au Niger durant laquelle des forces spéciales US, des bérets verts (Green Berets), ont été taillées en pièces à coups de fusils mitrailleurs RPK par des éléments d’un groupe armé soupçonnées d’être celui de Abou Walid Al-Sahraoui : que non seulement les groupes armés écumant un corridor liant cinq pays du Sahel ont acquis une redoutable capacité au combat au sol, qu’aucune force armée locale n’est en mesure d’affronter mais que ces groupes sont capables d’infliger des pertes aux troupes d’élite de l’OTAN avant de disparaître dans la nature. C’est la raison pour laquelle le Pentagone ne veut plus déployer de forces spéciales au Sahel et confie cette mission à des pays alliés comme la France, l’Allemagne, le Canada ou les Pays-Bas.

Quant au message datant du 10 mai 2019, adressé à tous les services de police il ordonne le renforcement des dispositifs de sécurité particulièrement aux frontières en précisant par contre pour prévenisr toute atteinte à la sureté de l’état, c’est-à-dire un coup d’état. Il est donc préconisé des patrouilles et des rafles sur tout l’ensemble du territoire.

C’est certainement par ce renforcement des dispositifs de sécurité que la Côte D’Ivoire a atteint l’indice de sécurité 1,1 comparable à celui de Génève.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises et texte

UN AUTO-COUP D’ÉTAT POUR NEUTRALISER SORO

Mais les regards se tournent beaucoup plus vers Guillaume Soro qui s’évertue à ratisser large au nord de la Côte D’Ivoire. Toutefois ses faits et gestes sont surveillés de près comme l’indique cette information de REZOPANACOM.

LA GUERRE DU RHDP CONTRE SORO CONTINUE DANS LE NORD DU PAYS :

Bild könnte enthalten: Himmel und im Freien

Un camion contenant 20 tonnes de ciments, offert par l’ancien PAN Guillaume Soro au populations de Marabadjassa , village de Toudjan a été bloqué par les forces de l’ordre sous ordre d’une Autorité dont on ignore encore le nom.

Ce chargement bloqué à l’entrée du village a été escorté à Bouaké depuis le samedi 11 Mai dernier et aucune communication sur le sort de la cargaison.

Pour Soro, il s’agit d’un complot contre sa personne pour le mettre aux arrêts, en d’autres termes « un auto-coup d’état » dont on veut lui faire porter le chapeau. Certainement que son ambigü au Commandant Supérieur de la Gendarmerie le Général Touré Apalo y est pour quelque chose. Celà a dû sérieusement effrayer ADO.

Voici le message de Guillaume SORO à la Gendarmerie Nationale de Côte d’Ivoire

Lors de son meeting de clôture à Niakara, Guillaume Soro a déclaré ceci: « … C’est pourquoi je veux en profiter pour parler de la question de la sécurité en Côte d’Ivoire. Et je veux qu’on note. Moi, je suis un Ivoirien. Je suis fils de ce pays. J’ai été à de hautes fonctions de l’Etat de Côte d’Ivoire. J’ai été Ministre d’Etat, monsieur le Commandant de Brigade, j’ai été Premier Ministre, j’ai été Ministre de la Défense, j’ai été Président de l’Assemblée Nationale. J’ai assumé toutes mes fonctions, si on veut cumuler les années, où j’ai assumé les hautes fonctions de l’Etat, cela fait beaucoup. C’est pourquoi je me permets, par acquis d’expérience, de passer un message à la Gendarmerie Nationale, pour que vous transmettiez çà au Général Touré Apalo, Commandant Supérieur de la Gendarmerie, fils de Niakara. La Gendarmerie Nationale de Côte d’Ivoire, malgré les crises les guerres, les différents commandants supérieurs de la Gendarmerie se sont battus pour que la Gendarmerie reste une institution neutre, régalienne qui travaille la sécurité de l’Etat de Côte d’Ivoire. L’Etat de Côte d’Ivoire s’entendant au sens de ceux qui sont au pouvoir et de ceux qui sont dans l’opposition. La Gendarmerie Nationale n’a pas le droit de faire de la politique. La Gendarmerie Nationale ne doit pas être dans un camp. La Gendarmerie Nationale doit rester collée, attachée à ses missions régaliennes. Je le dis, c’est important. Donc la Gendarmerie Nationale n’a qu’à quitter dans la politique, la Gendarmerie n’a qu’à laisser les politiciens faire la politique. Dites çà à Apalo de ma part, il sait où on se connaît, il sait où on s’est vus… »

Soro Guillaume, lors de son meeting de clôture à Niakara

Lavane Murphy #Rezopanacom

Selare Akymann

ivoirois.com

Share

About Author

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *