À LA UNE ACTUALITÉ POLITIQUE VIDEO — 04 septembre 2019

A Saioua, chef-lieu de la Sous-préfecture dont sont originaires ces deux hauts cadres disparus, les ministres Désiré Tagro et Paul-Antoine Bohoun Bouabré, Madame Gbagbo a tenu à consoler et à inviter les populations à surmonter leurs douleurs : « Le président doit venir nous trouver les coeurs purs. Nous devons purifier nos cœurs pour l’accueillir »

TOURNEE DE RECONCILIATION A SAIOUA
LA PREMIERE DAME SIMONE EHIVET GBAGBO AUX POPULATIONS :

« GBAGBO ARRIVE. PURIFIEZ VOS COEURS POUR L’ACCUEILLIR « 

 » Lorsque le président Gbagbo viendra, et il arrive bientôt, s’il vient nous trouver les cœurs chargés, nous aurons honte. Le président doit venir nous trouver les coeurs purs. Nous devons purifier nos cœurs pour l’accueillir « 
C’est par ces mots que la Première dame Simone Gbagbo a conclu son discours au meeting organisé à Saioua ce vendredi 30 août 2019. Elle était dans le Canton Yocolo invitée par les cadres du Front populaire ivoirien pour qu’elle délivre aux populations son message de réconciliation, message qu’elle n’a cessé de prôner depuis sa libération des geôles du pouvoir actuel en août 2018.

Arrivée à Issia la veille, elle s’est rendue très tôt successivement dans les villages de Gabia et de Niakia, pour s’incliner sur les tombes des ministres Désiré Tagro et Paul-Antoine Bohoun Bouabré ses camarades de partis. Alors que le premier a été froidement assassiné au cours des douloureux événements du 11 avril 2011, le second, mourra à l’étranger en Israël par suite de non assistance du gouvernement de la haine. Accueillie dans ces villages par des foules à la fois en liesse car heureuses de la voir et en détresse pour avoir perdu deux de leurs plus illustres cadres, Madame apportera sa compassion aux familles éplorées. A Saioua, chef-lieu de la Sous-préfecture dont sont originaires ces deux hauts cadres disparus, Madame Gbagbo a tenu à consoler et à inviter les populations à surmonter leurs douleurs en ces termes:
‘‘Merci à vous, populations de Saïoua. Restez où vous êtes, que Dieu vienne nettoyer votre cœur. C’est lui seul qui peut laver votre cœur. C’est lui seul qui peut soigner vos plaies, c’est lui seul qui peut vous consoler. Que Dieu vous console. Et qu’on aille de l’avant. Parce que c’est devant que Dieu attend la Côte d’Ivoire. C’est devant que Dieu attend Saïoua ».
Puis, elle donnera les raisons de sa présence dans cette ville du Haut-Sassandra


 » Chers parents, chers cadres, chères sœurs, j’ai tenu à venir ici à Saïoua, parce que j’étais encore à l’Hôtel du Golf quand j’ai vu les dernières images de Tagro. C’était insoutenable. Et quelque temps après on annonce le décès de Bohoun Bouabré. Vous avez connu des moments terribles. Yako à vous. il était important que je vienne ici, vous saluer. Vous saluer au nom du Président Laurent Gbagbo. Je suis sûre que quand il va arriver en Côte d’Ivoire, il arrivera ici.
J’ai souhaité venir ici pour une autre raison. Quand je suis sortie de l’école de gendarmerie, des populations sont venues en grand nombre me saluer, me présenter leur compassion, m’aider même à redémarrer dans la vie. Et la délégation qui est venue de Saïoua est une délégation grande et impressionnante. Je vous dis merci pour ce déplacement.
Mais la troisième raison pour laquelle j’ai tenu à venir ici à Saïoua, c’est que, quand j’étais en prison, quand j’étais à l’école de gendarmerie, on me disait que le vent qui a soufflé sur le Fpi et sur les pro-Gbagbo a été tellement fort que tout le monde est tombé et plus personne n’est debout. Je me suis dit, c’est vrai que le vent là a été très fort. La preuve, c’est que moi-même je suis en prison ici et que Gbagbo Laurent est à la Haye. Mais quand même, quel que soit la puissance du vent, Saïoua là, c’est quand même Saïoua. Moi-même, je vais aller à Saïoua et je vais voir, s’il y a encore garçon à Saïoua. C’est la troisième raison pour laquelle je suis venue à Saïoua. Donc à Saïoua, il n’y a pas seulement le budget sécurisé, mais y a le Fpi sécurisé, il y a la démocratie sécurisée, il y a la paix sécurisée ».

Satisfaite de la grande mobilisation de la population venue l’accueillir, elle a dit, toute fière :
« Je suis venue et ce que je vois là me plait. Je vous dis merci ! Merci d’être resté debout. Merci d’être resté vaillants », a-t-elle dit.

L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes debout et plein air

L’image contient peut-être : plein air
Aucune description de photo disponible.


Il faut noter qu’au cours de sa tournée dans les villages, Madame Gbagbo a pu voir et toucher du doigt l’expression de la haine dont ont été victimes ses camarades de parti. En plus d’avoir perdu leur vie dans la crise postélectorale, les ministres Bohoun Bouabré et surtout Tagro, ont eu leurs résidences pillées et incendiées. Et la désolation est grande dans leurs villages.

Lazare KOFFI KOFFI

MESSAGE DE LA PREMIÈRE DAME SIMONE GBAGBO AUX PARENTS DE DESIRÉ TAGRO

Transmis par Lazare KOFFI KOFFI

L’image contient peut-être : une personne ou plus

« Au nom de la première dame, je voudrais vous dire ayako.


Notre douleur est immense lorsque nous pensons à ce qui est arrivé à notre frère TAGRO mais aussi à toute la Côte d’Ivoire. Nous avons raison de pleurer et nous pleurons parce que Tagro était un des vôtres mais il a été surtout grâce à vous un homme qui a travaillé pour la République. Ministre de l’intérieur, il a été après Secrétaire Général de la Présidence. Et c’était à ce titre qu’il était avec le président Laurent Gbagbo en sa résidence quand l’événement douloureux l’a frappé.

Nous pleurons et nous avons raison de pleurer parce que Tagro était un homme bon, il était un homme bien. Un homme qui a servi la République avec toute la force de son âme mais il était surtout un homme fidèle. Rester avec le président Gbagbo dans sa résidence au moment où il pleuvait sur le toit les bombes des ennemis de la Côte d’ivoire. Il n’y a pas un acte de fidélité plus grand que ça. Aimer, c’est aller jusqu’à mourir et donner son sang. Tagro a aimé le président Laurent Gbagbo et il a aimé la Côte d’ivoire .
Aujourd’hui – ce temps n’est pas encore arrivé – mais je vous demande de continuer, non pas de pleurer mais de prier pour que le président Laurent Gbagbo revienne en Côte d’ivoire. Et lorsqu’il sera là, ce qu’il devra faire pour rendre hommage à ce digne fils de la Côte d’ivoire, à ce digne fils de Gabia, et Dieu fasse en sorte que nous soyons vivants, parents du village, et nous tous, pour que nous soyons témoins de cet événement.

L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes debout et plein air

Parents : Gbagbo arrive, il est en route.

Madame Gbagbo vous demande de sécher vos larmes en l’attendant, elle vous demande de continuer de prier. Elle est avec vous. Elle prie pour que Dieu vous réconforte. Que Dieu vous garde.
Aujourd’hui en venant dans cette région, nous ne pouvions pas passer sans nous arrêter ici pour vous dire que la douleur que vous vivez, nous la partageons.
Que Dieu vous console et qu’il vous garde.

IVOIROIS.COM

Share

About Author

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *