À LA UNE ACTUALITÉ POLITIQUE — 20 août 2019

LE RACI SUR LES TRACES DU PARDON.

Le Rassemblement pour la Côte d’Ivoire (RACI), mouvement politique proche de SORO Guillaume a tenu ce samedi 17 août 2019 à Port-Bouët un meeting marquant le début d’une tournée dans le district d’Abidjan et à l’intérieur du pays.

Deux semaines après le rendez vous manqué dans la commune de marcory, les compagnons de Guillaume SORO, ce sont retrouvés à Port-Bouët à la place Laurent GBAGBO pour communier avec leurs sympathisants sortis malheureusement peu nombreux et affichant une peur bleue.

Résultat de recherche d'images pour "meeting raci port bouet"
SORO Kanigui, président du RACI

SORO Kanigui, président du RACI, accompagné du député Alain LOBOGNON, Coulibaly ZIE et d’Alphonse SORO a signifié à son assemblée que le meeting de Port-Bouët marque le début d’une tournée du RACI dans le District d’Abidjan et à l’intérieur du pays pour dire aux ivoiriens de la nécessité de se pardonner et de se rassembler à quelques mois des élections présidentielles.

SORO Kanigui, profitant de l’occasion, a mis le pied dans le plat en demandant pardon à tous les ivoiriens qui ont été offensés de quelques manières que ce soit par son mentor SORO Guillaume ou par l’un de ses collaborateurs ou encore par l’un des membres de leurs différentes organisations. Mais de manière particulière, à la population de Port-Bouët, il a demandé pardon et invité au pardon pour tous leurs manquements.

Poursuivant, SORO Kanigui demandant toujours pardon à la population de Port-Bouët,  confesse en ces termes « Nous sommes venus donner l’exemple en disant que nous ne sommes pas parfaits, mais nous luttons pour une cause, un idéal de société »

Le meeting du RACI a aussi été l’occasion pour le président du RACI d’inviter les populations ivoiriennes d’aborder les élections présidentielles dans un esprit apaisé, loin des revanches et des amertumes.

Par ailleurs, il a tenu à remercier et féliciter tous les ivoiriens épris de paix et de justice en pointant du doigt les partis politiques tels que le PDCI, le FPI, le PIT, le MFA et le COJEP qui s’illustrent brillamment pour la reconquête des libertés publiques et pour le triomphe de la démocratie en Côte d’Ivoire.

Le meeting du RACI s’inscrit dans un contexte de mobilisation et de recrutement de nouveaux membres prêts à porter haut l’idéal politique soutenu par Guillaume SORO qu’est l’éco- démocratie sociolibérale.

En réalité, à travers le RACI, c’est la plateforme des Soroistes composée du RACI, du MVCI et de l’ANC qui s’est mobilisée pour soutenir la candidature du Président du Comité Politique aux élections présidentielles de 2020.

Dans cet élan SORO Kanigui à fait remarquer que «  Après vingt ans, trente ans d’engagement, nous avons mûri, nous avons l’expérience nécessaire, et Guillaume SORO a l’expérience nécessaire pour montrer aux ivoiriens que quand on envoie chaque fois un enfant au champ, il peut finir par être le meilleur cultivateur »

Les questions tenant à la Commission Electorale Indépendante (CEI), à la Carte Nationale d’Identité  (CNI) et à la constitution ivoirienne ont été successivement abordées par le député Alain LOBOGNON.

Pour sa part, la constitution doit être juste et impersonnelle, la CEI doit être indépendante et équitable, quant à la CNI, elle doit être gratuite car il appartient à chaque Etat de garantir le droit à la nationalité de ses citoyens.

Rappelons qu’après la mort d’un militant du RACI, tué à Korhogo le 7 Juillet 2018, un autre farouche partisan de Guillaume SORO a connu une triste mésaventure le samedi 17 août 2019 au moment où se tenait le meeting du RACI.

Selon la victime, Léonard NIABA, président de l’Union Fédérale du Lôh Djiboua, du Gbôklê grand pont pour SORO (UFL2G-SORO), s’exprimant sur la chaîne TV de son mentor, elle dit avoir été bastonnée par des hommes armées à bord d’un Pick up 4X4 en raison de son militantisme aux idéaux de Guillaume SORO.

Au regard de la tentative de musèlement de l’opposition ivoirienne, la Côte d’Ivoire ne court-elle pas vers un chaos programmé ?

Adingra OSSEI

Share

About Author

(0) Readers Comments

Comments are closed.